Climats tropicaux - Météo 45

Rechercher
Carte de vigilance Météo-France Carte de vigilance crues (prévision des inondations)
Aller au contenu

Menu principal :

Climats tropicaux

Climatologie > Climats du monde

Les régions à climat tropical sont principalement situées de part et d'autre de l'équateur, dans la zone intertropicale comprise entre le tropique du Cancer au nord et le tropique du Capricorne au sud.

Les tropiques sont deux lignes parallèles imaginaires qui délimitent les régions du globe où le soleil brille au zénith à certains moments de l'année.

Il existe trois grands types de climats tropicaux : équatorial, humide et sec, et désertique.

Les climats équatoriaux

Ils se trouvent entre 5° et 10° de latitude, au nord et au sud de l'équateur, dans des régions de basses plaines où les températures ne descendent jamais en dessous de 18 °C et oscillent généralement entre 25 et 27 °C. Tout au long de l'année, les précipitations restent abondantes et sensiblement égales ; il n'y a pas de saison sèche. Parmi les zones concernées, il faut retenir, en Amérique du Sud, le bassin de l'Amazone, la côte sud-est du Brésil et la côte nord-ouest de la Colombie, ainsi que la côte pacifique de l'Amérique centrale et la plupart des îles des Caraïbes, le bassin du Congo en Afrique centrale et la côte est de Madagascar. Enfin, l'Asie est également sujette aux climats équatoriaux dans l'archipel malais, à Bornéo, en Nouvelle-Guinée, en Indonésie et aux Philippines.

Les forêts tropicales ont la propriété d'assimiler le gaz carbonique (dioxyde de carbone) contenu dans l'atmosphère, ce qui contribue à réguler les phénomènes météorologiques. Elles absorbent et rejettent également de grandes quantités d'humidité, ce qui provoque des précipitations constantes. En montagne, elles sont même baptisées « forêts brumeuses », car elles baignent dans un perpétuel nuage de vapeur. Certaines de ces forêts existent depuis des millions d'années et sont parfaitement conservées.

Les climats tropicaux humides et secs

Sous ces climats, il est possible de distinguer deux saisons, l'une sèche, l'autre humide, qui alternent à intervalles réguliers. Les régions concernées sont situées de part et d'autre de la zone équatoriale, englobant une grande partie de l'Amérique du Sud, le cœur du continent africain, le sud de l'Asie et le nord de l'Australie. Elles sont recouvertes de savanes, terme générique désignant les prairies tropicales parsemées d'arbres. À la saison chaude, les précipitations sont abondantes durant cette période qui est celle des calmes équatoriaux. Par la suite, les alizés apportent avec eux la saison sèche.

Le climat de mousson est l'un des types de climats tropicaux humides et secs. On appelle mousson le système de vents saisonniers qui soufflent pendant six mois environ de la mer vers le continent et, le reste de l'année, du continent vers la mer. C'est dans le sud de l'Asie que leur effet est le plus sensible : la mousson d'été, d'avril à septembre, apporte des vents qui se sont chargés d'humidité au-dessus de l'océan Indien, et qui provoquent la formation d'orages violents ; la mousson d'hiver arrivant des contrées du nord-est apporte un temps froid et sec. On retrouve des climats de mousson dans une partie de l'Afrique de l'Est, dans le sud-est des États-Unis et dans le nord de l'Australie.

Les climats désertiques

Il existe deux types de climats arides, l'un dans la zone équatoriale, l'autre aux latitudes élevées. Lorsque les précipitations sont faibles et irrégulières, des déserts se forment. Il faut qu'elles tombent à une moyenne de 250 mm par an pour que la désertification soit le plus souvent inévitable, même si, dans l'extrême nord de l'Amérique et de l'Asie, la végétation parvient à se développer dans de telles conditions.

Dans les régions désertiques, les pluies, souvent torrentielles, ne sont pas absorbées par le sol : elles ruissellent à la surface et s'évaporent avant de pouvoir humidifier la terre. Dans le Nord, en revanche, les précipitations, plus clairsemées, pénètrent mieux dans le sol. L'amplitude thermique est très importante : la journée est torride, avec un ciel souvent clair, tandis que la nuit est glaciale, du fait de l'absence de nuages qui auraient pu retenir la chaleur diurne emmagasinée par le sol.

Les principaux déserts se trouvent en bordure des tropiques, qui sont des zones à faibles précipitations. Ce sont, au niveau du tropique du Cancer, le Sahara, le désert d'Arabie et celui de Thar (Inde et Pakistan) et, au niveau du tropique du Capricorne, l'Atacama (Chili), le Kalahari (Afrique australe) et les grands déserts qui couvrent environ un tiers de l'Australie, tels que le désert de Simpson, le Grand Désert Victoria, le désert de Gibson ou le Great Sandy Desert. Il existe en outre, en Australie, une vaste dépression aride, à l'ouest de la Cordillère australienne, parallèle à la côte est du pays. Cette région se trouve dans un désert d'abri, que les montagnes protègent des nuages chargés de pluies, amenés de l'est par les vents dominants. La végétation y est celle de la brousse.

Il existe un second groupe de déserts situés hors de la zone intertropicale, comme le Karakoum, le Takla-Makan et le Gobi en Asie centrale, le désert Mohave et le Grand Bassin aux États-Unis, ou encore le désert de Patagonie en Amérique du Sud. La pression atmosphérique étant très élevée, les précipitations sont absentes de ces régions.

 
Copyright 2016. Météo 45. Franck Timbert
Retourner au contenu | Retourner au menu