Océan mondial - Météo 45

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Océan mondial

Climatologie > Océan
 
Océan-Climat

L'océan joue un rôle majeur dans le contrôle du climat.

L'énergie solaire est absorbée en majeure partie par les océans, qui constituent un prodigieux réservoir de chaleur. Emmagasinée dans les zones de fort ensoleillement, elle est restituée dans l'atmosphère à de plus hautes latitudes, ceci grâce aux grands courants océaniques comme le Gulf Stream. La circulation naturelle des courants et des vents permet d'atténuer les contrastes de températures. En contrepartie, la surface océanique n'est jamais au repos.

Tantôt régulateurs, tantôt perturbateurs, les océans sont ainsi le lieu privilégié de transferts de chaleur avec l'atmosphère. Ceci explique pourquoi un phénomène naturel comme El Niño, qui est la manifestation la plus intense de ces échanges et de leurs conséquences, peut avoir une influence climatique à grande distance.

Les océans

Sur Terre, il n'existe qu'une seule étendue d'eau salée ininterrompue, encerclant les continents et les archipels, qu'on appelle « l'océan mondial », « l'océan planétaire » ou encore plus simplement « l'Océan ». L'Océan a été subdivisé à l'origine en trois grands ensembles (Atlantique, Indien et Pacifique), en utilisant les limites des continents, mais aussi les caractéristiques structurelles des océans, leur composition et leur circulation d'eau.

Les océans représentent :

  • 360 millions de km2, soit 71 % de la surface du globe


  • 97 % de l'eau disponible sur terre (l'eau terrestre n'en représente que 3 %, et la vapeur d'eau dans l'atmosphère, un pourcentage infime). Au total : 1 320 millions de km3 d'eau de mer + 24 millions de km3 de glace


  • une profondeur moyenne de 3 800 mètres (contre 850 mètres pour les terres émergées), avec pour maximum un peu plus de 11 000 m (fosse des Mariannes dans le NO Pacifique)


  • une couche très mince (1 / 1700 ème) ramenée au rayon de la terre


  • 300 fois la masse de l'atmosphère, et 1 200 fois sa capacité de stockage de chaleur

L'océan Austral et l'océan Arctique font davantage débat. L'océan Austral n'est souvent considéré que la portion sud des trois autres océans, et ses limites restent floues, en général au sud du 60e parallèle. S'il est en général justifié par les océanographes et les météorologues pour ses conditions particulières (courant circumpolaire antarctique et discontinuité thermique aux alentours de 38-40° sud, notamment), les géographes remettent en cause sa validité ; il n'a toujours pas été officiellement adopté par l'OHI. À l'opposé, l'océan Arctique a été officiellement adopté par l'OHI, mais sa faible superficie lui vaut d'être parfois qualifié de « mer Glaciale Arctique ». Si le découpage était à l'origine assez arbitraire, l'Organisation hydrographique internationale propose actuellement des délimitations précises pour chacun d'entre eux.

La fonte de la banquise (eau de mer) n'a aucune incidence sur le niveau de la mer. En revanche, la fonte de la totalité des calottes glaciaires entraînerait une élévation du niveau marin de quelques 70 mètres.

Pour le grand public, on parle généralement des « cinq océans » suivants, par superficie décroissante :

  • l'océan Pacifique (179 700 000 km2; 49,7 % des océans) est le plus grand et le plus profond des océans puisqu'il recouvre un tiers de la surface de la planète. Le volcanisme aérien ou sous-marin y est important dans sa partie centrale et occidentale. Il est très ouvert au sud vers l'océan atlantique et quasiment fermé au nord par le détroit de Béring.


  • l'océan Atlantique (106 400 000 km2; 29,5%) est le deuxième océan par sa superficie. Il s'étend du nord au sud sur une largeur de 5 000 km de moyenne et présente peu de volcanisme. Le fond de cet océan est jeune et il reçoit une grande quantité d'eau douce avec les nombreux fleuves qui s'y jettent comme l'Amazone, le Congo, le Saint-Laurent, etc.


  • l'océan Indien (73 556 000 km2; 20,4 %) est situé au sud de l'Asie entre l'Afrique et l'Australie. Il n'est quasiment présent que dans l'hémisphère sud.


  • l'océan Antarctique ou océan Austral (20 327 000 km2; 5,6 %) entoure le continent antarctique et ses limites sont moins nettes que les autres océans.


  • l'océan Arctique (14 090 000 km2; 3,9 %) est centré sur le pôle Nord et est de petite taille et peu profond. Il est entouré de nombreuses terres et recouvert d'une épaisse couche de glace.


Chaque océan est à son tour découpé en mers, golfes, baies, détroits, etc. Le Pacifique et l'Atlantique sont aussi divisés en portions Nord et Sud, au niveau de l'équateur. Il existe également des étendues d'eau salée qui ne font pas partie de l'Océan, comme la mer Caspienne, la mer d'Aral ou le Grand Lac Salé. Mais bien que certains soient nommés « mer », il s'agit toujours de lacs salés puisqu'ils ne communiquent pas avec l'Océan.

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu