Tornade - Météo 45

Rechercher
Carte de vigilance Météo-France Carte de vigilance crues (prévision des inondations)
Aller au contenu

Menu principal :

Tornade

Météorologie > Tornades

Une tornade est un phénomène orageux plus ou moins violent, consistant en un mouvement tourbillonnaire d'une centaine de mètres, accompagné d'une violente rotation des nuages, qui peuvent aller jusqu'au sol, entraînant des dégâts importants (branches arrachées, arbres déracinés, maisons détruites).

Le mot tornade vient de deux mots espagnols qui sont "tronada" signifiant orage et "tornar" qui signifie tourner. En effet, la tornade est une immense colonne d'air tourbillonnante prenant naissance à la base d'un énorme nuage porteur d'orages, le cumulonimbus. Cette colonne d'air aspire tout sur son passage, que ce soit une brindille ou une maison. Cela est dû à la très basse pression à l'intérieur de la tornade.

Cette perturbation atmosphérique tourbillonnante, de petite dimension mais aux effets destructeurs, génère des vents d'une incroyable violence, les plus puissants sur Terre : parfois des vents de plus de 500 km/h. Elle peut mesurer de quelques mètres à quelques centaines de mètres. La tornade se déplace à une vitesse pouvant varier de 30 à 50 km/h et peut parcourir de quelques centaines de mètres à plus de 300 kilomètres. La plupart des tornades ne durent que quelques minutes. Le sens de rotation d'une tornade est celui des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère sud - le sens cyclonique - et le sens inverse dans l'hémisphère Nord.

Les tornades sont le résultat de la rencontre d'une masse d'air chaud instable et d'une masse d'air froid. Sur mer, une tornade est appelée "trombe" : elle a généralement une dimension plus réduite et une violence moindre.

Tornade
Tornade
Le phénomène

La majorité des tornades se contentent de tordre des antennes de télévision, casser des vitres, déraciner des arbres ou démolir des structures fragiles comme les granges et les étables. Avec des vents inférieurs à 160 km/h et une trajectoire de 100 m de largeur sur 2 km de longueur.

Les tornades les plus violentes représentent les phénomènes atmosphériques les plus dévastateurs de la planète. Avec des vents de près de 500 km/h, elles peuvent raser même les constructions les plus solides. Leurs ravages peuvent s'étendre sur plus que 100 km de longueur par plus que 1000 m de largeur.

Tout comme l'échelle de Richter mesure l'intensité des tremblements de terre, l'échelle de Fujita sert à mesurer la force des tornades. F0 est la plus faible et F5 la plus intense. L'échelle porte le nom du docteur T. Fujita, l'un des pionniers de la recherche dans le domaine à l'Université de Chicago.

Une tornade se déplace au-dessus du sol à des vitesses variant entre 20 et 90 km/h. Sa trajectoire peut être capricieuse et changer soudainement de direction. Si vous apercevez une tornade qui semble immobile, c'est soit qu'elle s'éloigne directement de vous en ligne droite, soit qu'elle se dirige droit sur vous.

Les tornades sont rares en hiver. Elles se produisent plus généralement entre mai et septembre, avec un point culminant en juin et au début de juillet. La plupart d'entre elles surviennent dans l'après-midi et le début de la soirée.

Les précurseurs des tornades sont un temps chaud et humide et le développement d'orages causés par la collision des masses d'air frais avec l'air chaud. Qu'il s'y ajoute un système compliqué de courants ascendants et descendants dans l'atmosphère, et une partie de la base du nuage entre en rotation : une tornade est née.

Bien que la majorité des tornades ressemblent à un nuage en entonnoir tourbillonnant violemment, certaines peuvent avoir l'apparence d'un gros nuage bas, d'une grosse colonne de pluie ou même de la fumée d'un incendie. La forme peut se modifier sous nos yeux.

Les orages exceptionnellement gros peuvent donner naissance à de multiples tornades ou encore à une seule tornade composée de plusieurs tourbillons plus petits mais intenses, tournant autour d'un centre commun.

Des rafales descendantes ou "avalanches d'air" sont également associées aux orages violents. Il s'agit de courants d'air descendants qui deviennent horizontaux lorsqu'ils touchent la surface du sol et produisent alors des vents allant jusqu'à 200 km à l'heure. Comme les tornades, les rafales descendantes peuvent causer des dommages considérables. En fait, les dommages attribués aux tornades sont souvent dus à des rafales descendantes. De telles rafales produisent un bruit assourdissant, semblable à celui d'une tornade.

Note
Attention, il ne faut pas confondre les tornades et les cyclones, appelés ouragans ou typhons selon les régions du monde, qui sont des tempêtes tropicales d'une violence exceptionnelle. Ils sont annoncés le plus souvent plusieurs jours à l'avance, leur vitesse de déplacement varie d'environ 30 à 50 km/h et leur largeur totale fait plusieurs centaines de kilomètres. Le cyclone s'étend sur une surface beaucoup plus importante que la tornade.

L'échelle Fujita

L'échelle Fujita sert à classer les tornades par ordre de gravité, en fonction des dégâts causés. Elle a été conçue en 1971 par le météorologue japonais-américain Tetsuya (Ted) Fujita.

F0 : vents légers de 64 à 116 km/h ; certains dommages sont subis par les cheminées, les antennes de télévision, les bardeaux, les arbres, les enseignes et les fenêtres).

F1 : vents modérés de 117 à 180 km/h ; les automobiles sont renversées, les abris pour voiture détruits et les arbres déracinés.

F2 : vents forts de 181 à 252 km/h ; les toits sont arrachés par le vent, les hangars et les dépendances sont démolies et les maisons mobiles sont renversées.

F3 : vents très forts de 253 à 330 km/h ; les murs extérieurs et les toits sont projetés dans les airs, les maisons et les bâtiments de métal s'effondrent ou subissent des dégâts importants, les forêts et les récoltes sont abattues.

F4 : vents dévastateurs de 331 à 417 km/h ; même dans les habitations bien construites, l'essentiel des murs, sinon tous, s'effondrent ; tels des missiles, de gros objets en acier ou en béton sont projetés à grandes distances.

F5 : vents incroyables de 418 à 509 km/h ; les maisons sont rasées ou projetées sur de grandes distances. Les tornades F5 peuvent causer des dommages très importants à de grosses structures telles que les écoles et les hôtels et peuvent arracher les murs extérieurs et les toits.

Les probabilités d'intensité sont d'à peu près :
80 % pour l'échelle F0, 15 % pour l'échelle F1, 4 % pour l'échelle F2, 1 % l'échelle pour F3, 0,1 % pour l'échelle F4, 0,01 % pour l'échelle F5

 
Copyright 2016. Météo 45. Franck Timbert
Retourner au contenu | Retourner au menu